Afin de fournir une fonctionnalité complète, ce site Web nécessite votre consentement explicite pour stocker des cookies de navigateur. Si vous n'autorisez pas les cookies, vous ne pourrez peut-être pas utiliser certaines fonctionnalités du site Web, notamment les suivantes: contenu personnalisé, changement de culture. Il est recommandé d'autoriser tous les cookies.

Langue, communication, médias


La langue maternelle ou première a un rôle primordial dans la construction de l'identité car elle est indissociable de la pensée, comme l'affirme Henri Delacroix :

"La pensée fait le langage en se faisant par le langage".

C'est lorsqu'il commence à parler, que l'enfant pense. Mais bien avant d'être capable de parler, donc de penser, l'enfant entend la langue de ses parents et comprend ou plutôt établit des liens entre les actions de sa mère et les mots qu'elle prononce. Dès les premiers mois de sa vie, l'enfant est très sensible aux sons, aux couleurs, aux formes de ce qui l'entoure.

Parce que nous avons une équipe éducative qui peut s’exprimer facilement en plusieurs langues et parce que les enfants accueillis au sein de la crèche sont multiculturels, nous sommes en mesure d’aider, d’accompagner, de comprendre les enfants ainsi que les familles dans le respect de leur identité. En effet, lors de l’admission et/ou l’accueil d’un enfant, lorsque c’est nécessaire pour l’enfant, nous pouvons facilement communiquer avec lui dans sa langue maternelle.

Très rapidement, l’enfant se sent rassuré et confiant. Chaque jour, le personnel éducatif créée des situations propices où le langage est stimulé et donnant ainsi la possibilité à l’enfant de s’exprimer tout en prenant en considération son rythme et son développement individuel. Nous nous adressons à l’enfant de façon audible et en articulant correctement les mots. Par ailleurs, les mots sont aussi accompagnés par la gestuelle.

La répétition des situations où l’expression du langage est favorisée, la répétition et l’utilisation des mêmes mots, des mêmes gestes qui accompagnent la parole, permet de développer les interactions et d’intensifier les apprentissages. Ces apprentissages ne s’effectuent pas seulement à travers des activités, mais aussi tout au long des actions que nous menons avec lui au quotidien.

Par exemples : au moment du soin, au moment du repas, lors d’une activité contes et/ou histoires, lorsqu’ils écoutent de la musique en plusieurs langues, qu’ils regardent des livres d’images, etc...

Les enfants sont curieux, ils ont un grand intérêt pour les mots nouveaux, ils aiment les apprendre, ils aiment savoir. Ils sont motivés dans ce sens par nos actions éducatives quotidiennes.

Le texte modificatif de la loi sur la jeunesse qui introduit l’éducation plurilingue, entrant en vigueur le 02 octobre 2017 ne fait que valider notre pratique professionnelle. En effet, nous avons toujours donné la possibilité à l’enfant et sa famille de pouvoir s’exprimer dans sa langue maternelle et de les accueillir et de les reconnaître tels quels.

Nous sommes conscients que la langue maternelle est importante en ce qu’elle participe à la construction et à la sécurité de l’enfant, ainsi qu’à l’émergence de sa capacité à construire des liens qui renforcent son identité. De cette sécurité acquise dans la langue maternelle dépend la qualité de l’apprentissage d’une langue seconde, voire d’autres langues. Nous solliciterons à l’avenir davantage les parents afin qu’ils participent à la vie institutionnelle.

Il est important d’aller à la rencontre de la langue de l’autre, de la connaître et de la reconnaître, d’apprivoiser la différence, de créer du lien social entre les enfants, entre les familles. Lorsque l’enfant peut entendre la langue maternelle dans l’espace commun de la crèche, il sent ainsi sa différence reconnue et acceptée. Ceci contribue à renforcer ses liens familiaux.

Par ailleurs, le fait de jouer avec les sons, les sens de plusieurs langues développe chez l’enfant un appétit pour la diversité des coutumes et des savoirs. C’est les préparer à devenir des citoyens responsables et ouverts à la société multiculturelle d’aujourd’hui.

Dans notre réflexion et notre pratique concernant la mise en place du programme relatif au plurilinguisme, nous avons conscience que nous devons prendre le soin d’équilibrer la représentation des langues au sein de notre crèche entre le parler français, le parler luxembourgeois.

Pour mieux être à l’écoute des enfants, en petits groupes, nous créons déjà des conditions d’encadrement optimales pour rebondir à temps et donner ainsi l’opportunité à l’enfant de s’exprimer verbalement. Nous nous efforçons d’exploiter les moments en individuel propice à l’échange en utilisant la langue et les langues comme outil de communication, de socialisation et d’inclusion.

Nous permettons à l’enfant de parler pour exprimer ses besoins et ses sentiments sans avoir peur de faire des fautes et parler sans complexe. Nous l’invitons à parler d’autres langues, à être curieux et ouvert et d’avoir du plaisir et de jouer avec les mots et les expressions. Par ce biais, sa créativité est stimulée.